Stockage d'énergie

L’intégration des ENR dans les réseaux et les systèmes de smartgrid reste l’une des priorités qui guident ce marché. Mais il faut y ajouter la multiplication des sources d’énergie diffuses qui se développent et requiert des dispositifs de stockage associés, avec des caractéristiques de compacité et de poids (allant sur la micro-batterie).
La montée de l’auto-consommation (énergie électrique mais aussi solaire thermique) et la volonté associée d’augmenter le taux d’indépendance énergétique impose aussi des systèmes de stockage toujours plus performants, y compris intersaisonnier pour l’énergie thermique. Enfin, le développement de la mobilité électrique associe aussi bien des attentes renforcées en matière d’autonomie et de légèreté des systèmes de stockage d’énergie (électrique, hydrogène, etc.) mais aussi des services nouveaux de gestion pour mieux intégrer la mobilité dans le système complet d’énergie (voiture qui se charge au bon moment, qui sert de réserve éventuellement etc.).

INNOV’ECO a pour vocation à faire le point sur les évolutions les plus marquantes du secteur et ce qu’on peut en attendre dans les toutes prochaines années :

- augmentation des capacités (densité de stockage) et des puissances : notamment une convergence remarquée entre les performances de batteries et celles des supercondensateurs.
- combinaison entre modes de stockage –(H2 et batteries par exemple), et pilotages intelligents de ces dispositifs pour arbitrer au mieux les technologies entre elles
- conception des batteries : travail sur l’augmentation de la durabilité par la gestion des cycles de charge/décharge, changement de matériaux pour réduire les coûts ou la dangerosité etc.
- recherche de compacité : tant dans l’hydrogène que dans les batteries (y compris micro-batteries ou minces…)
- recherche de plus grande efficacité dans les conversions (aujourd’hui rendements de stockage et destockage qui sont parfois prohibitifs)
- montée des besoins de stockage thermique : quelles solutions efficaces sont en développement ?
- Quelles réalités et solutions aussi pour le stockage plus long terme (voire intersaisonnier) – à grande échelle ou à l’échelle du bâtiment ou de l’habitation : de nouveaux matériaux sont-ils disponibles pour cela ?
- Quelle place pour le stockage « gazier » -méthanation ou air comprimé…

 

L’objectif d’INNOV’ECO est d’identifier comment se dessine un équilibre entre les différents modes de stockage.

  • Quelles sont les priorités à accentuer ?
  • Quelles seront les clés de l’amélioration des batteries (les nanotechnologies ? )
  • Où en sommes-nous en termes de coût du stockage ? quels sont les meilleurs moyens de réduire ce coût ? (réduction des pertes de conversion, nouveaux moyens ou matériaux, éliminer les métaux chers des conceptions …)

Si les usages augmentent les besoins de stockage, qu’en est-il de l’éco-conception de ces dispositifs ? de la recyclabilité ?

 

INTERVENANTS DE LA MATINÉE


Accueil et présentation
Cécile CLICQUOT, Responsable éditoriale d'INNOV'ECO 


Key note d'ouverture
Bernard TARDIEU, Président de la Commision "Energie et changement climatique", ACADÉMIE DES TECHNOLOGIES


Discussion ouverte
Animée par : Jean-Louis CAFFIER, journaliste 
Autour des key speakers :
Pascal BOULANGER,  Président, NAWATECHNOLOGIES
Christophe DIDIERIngénieur & MBA, Directeur Scientifique Adjoint, INERIS
Lionel LORIMIER, Confondateur du groupement de PME - WATTSTORAGE, PÔLE MOV'EO
Franck SPRECHER, Directeur Développement & Exploitation, POUCHAIN

 

Point sur l'autoconsommation d'André JOFFRE, président du Pôle de compétitivité DERBI.

 

TREMPLIN PME INNOV'ECO pour les 3 PME lauréates, animé par Stéphanie SAVEL de WISEED et Thomas TOUTAIN-MEUSNIER de DURAPOLE

  • AIRTHIUM
    Cette start-up développe une batterie électrique innovante, basée sur l'air comprimé.
  • NANOMAKERS
    Cette société a créé des nanoparticules qui permettent un gain majeur de densité dans des futures batteries lithium-ion.
  • ECO-TECH CERAM
    Cette SAS propose des solutions de stockage thermique éco-efficaces et modulaires au service de l’efficacité énergétique industrielle et des énergies renouvelables.

 

À travers le programme EDF PULSE, initiative destinée à soutenir les projets innovants, plusieurs nominés - dont le lauréat ENERGIESTRO (projet VOSS) - acteurs de l'innovation, ont présenté leurs projets sur un espace dédié.